Catholique.orghttp://www.catholique.org/ Portail Catholique Francophone fr Catholique.org Tue, 22 Jul 2014 11:17:04 +0200 SPIP 3.0.11 - www.spip.net Catholique.org http://www.catholique.org/images/catholique-logo-noir-200.jpghttp://www.catholique.org/ Chrétiens de Mossoul : passage en revue d'une situation dramatiquehttp://news.catholique.org/52779-chretiens-de-mossoul-passage-en-revue-d-une 2014-07-22T09:17:04Z text/html fr Catholique.org L'auxiliaire du patriarche syro-catholique dresse le bilan provisoire d'une situation dramatique tant sur le plan humain que patrimonial dans la plaine de Ninive. Lettre ouverte de Mgr Georges Casmoussa Chers amis, C'est de Rome que je vous écris…Les évènements se précipitant en Iraq, et a Mossoul même. Dans un climat de tristesse, de consternation et d'indignation je vous fais part de mon angoisse : Jeudi 16.7. , l'Etat Islamique (ISIS) a décrété, avec hauts parleurs,  renchéris par quelques mosquées, que les Chrétiens de Mossoul, pour survivre, devaient choisir entre trois possibilités : soit de se convertir à l'Islam, soit de payer la jiziah (impôt impose aux non musulmans), soit de quitter la ville sans rien prendre. Leurs biens  appartenaient à l'Etat Islamique. Suite à ce décret les chrétiens qui restaient dans la ville (entre 100 et 200 familles, car déjà ravages par d'autres exodes successives) quittaient la ville précipitamment avec simplement ce qu'ils pouvaient importer. Ils furent, toutefois, molestés par les ISIS aux barrages en sortant de la ville. Certains furent pillés, frappés, dépouillés de leurs argent, bijoux, téléphones portables. Des passeports furent déchirés. D'autres faits sur le terrain ont eu lieu depuis samedi 18.7. à Mossoul : Evêché syriaque catholique : rumeurs sur sa mise à feu. Ce qui est sûr, d'après Mgr Mouche : les ISIS ont fait irruption, fait descendre les portraits des patriarches et les ont brulées devant l'Evêché. Quatre églises (Syriaque cath., syriaque orth., armeniennes orth.) donnent sur la cour de l'évêché, dont notre ancienne cathédrale remontant au XIIe s. Eglise Mar Thomas : irruption dans l'église, prise du Musée, musée qui contient des manuscrits précieux, des pièces racontant l'histoire de la ville de Mossoul. Monastère Mar Behnam a 15 km au S.O. de Qaraqosh pris par les ISIS, les moines chassés, leurs téléphones cellulaires confisqués. Ce monastère abrite une église et le mausolée du Martyre, chef-d'œuvre de la sculpture chrétienne en Mésopotamie. Monastère Mar Gorguis a la périphérie nord de Mossoul : saccagé par les ISIS. Descente de croix. Comme ils l'avaient déjà fait dans d'autres églises de Mossoul. Déjà les ISIS avaient pris les évêchés syriens orthodoxes et chaldéen. On craint beaucoup pour le patrimoine artistique de Mossoul, ou l'ISIS a déjà démoli des mausolées de la ville et des monuments érigés en l'honneur de personnalités culturelles ou artistiques civiles, ainsi qu'une statue de la Vierge qui dominait l'ancien évêché chaldéen, déjà miné et bombardé en 2006. Le climat est très lourd dans la ville. Certains témoignages reflètent la désapprobation des musulmans de la ville, mais aucune réaction des chefs religieux Sunnites de l'Iraq. Silence médiatique. Malgré quelques échos faibles. Un Futur incertain pour les chrétiens. Déjà le 10 Juin dernier, à la prise de la ville par ISIS, un premier exode massif de chrétiens avait eu lieu vers les villes chrétiennes de la Plaine de Ninive. Les 26,27, 28 du même mois, à  la suite des affrontements entre les forces kurdes qui gardaient Qaraqosh et les jihadistes sunnites qui assaillaient de la ville, 45000 chrétiens, c.à.d. la presque totalité de la ville, avaient fui leur ville vers le Kurdistan.  Ici à Rome, où se trouve le patriarche syriaque catholique, Joseph III YOUNAN : Samedi 19 juillet, accompagné de son Auxiliaire Mgr Casmoussa et de l'archevêque  de Bagdad, Mgr Abba, S.B. a eu une audience précipitée à la Secrétairerie d'Etat. Le patriarche a proposé au chef du Dicastère des relations avec les Etats Mgr Dominique Mamberti, de convoquer le corps diplomatique accrédité auprès du Saint-Siege pour l'inciter à une action commune et urgente en faveur de la minorité chrétiennes d'Iraq soumise à la persécution déclaré des islamistes fanatiques de l'ISIS. Cette même proposition, S.B. l'a réitéré au Saint-Père qui l'a appelé personnellement au téléphone l'après-midi du Dimanche. Pendant 10 minutes, il a expliqué a Sa Sainteté, la situation critique des chrétiens en Iraq. Le Saint Père, a l'angélus de ce même dimanche, avait parlé clairement et avec angoisse de la souffrance et de la persécution des chrétiens en Iraq. A Bagdad, S.B. le Patriarche Louis  Sako a lancé un appel vibrant en faveur du respect des droit des chrétiens irakiens et de leur survie.  Il a invité les évêques catholiques et orthodoxes d'Iraq a une session extraordinaire  de l'AEI a Ankawa lundi ou mardi. Avec la chasse aux Chrétiens, il y a eu la chasse aux chiites à Mossoul et ses environs. Dans plusieurs villages mixtes des alentours de Mossoul, les ISIS ont mené une vraie épuration religieuse, ou ils ont molestés les communautés chiites et les ont chassées vers le Kurdistan. Des centaines de familles démunies de tout, furent accueillies dans des camps de fortune, sous un soleil torride. Les autorités kurdes les ont accueillies puis acheminées vers le sud, vers les villes chiites. Au nom des Droits de l'Homme ; au nom de l'homme, de la femme et de l'enfant chrétiens en Iraq  soumis à la discrimination, chassés de leurs maisons et de leurs villes ;  acculés  a un choix injuste, inique et inhumain soit de se convertir à l'Islam, soit à payer la Jizia, soit à quitter leurs villes sans rien emporter… c'est un appel vibrant et pressant que nous lançons à la Communauté Internationale, aux Etats arabo-musulmans, au Secrétaire de l'ONU , au Congrès Islamique Mondial, à Al-Azhar, aux gouvernements et parlements de la CE… pour prendre leurs responsabilités vis-à-vis des minorités religieuses et ethniques en Iraq, notamment les Chrétiens d'Iraq  qui sont menacés d'extermination ou voués au départ. C'est une persécution directe et ouverte de la part des Jihadistes Islamiques (ISIS) en Iraq. Ceux-ci menacent non seulement les chrétiens, en tant que groupe social, mais menacent la civilisation, le patrimoine culturel, artistique et historique de l'Iraq. Leur idéologie biffe 1400 ans de l'histoire de l'humanité en détruisant tout apport culturel, artistique et historique de notre pays, pour remettre nos peuples à l'obscurantisme du début du 7ème s. C'est une vraie menace pour la civilisation humaine tout court. + B. Georges Casmoussa Archev. Auxilliaire Patriarcal Syr. Cath. Rome 21.7.2014 News de Catholique.org Notre-Dame de Paris : messe du 27 juillet dédiée à la prière pour la paixhttp://news.catholique.org/52778-notre-dame-de-paris-messe-du-27-juillet 2014-07-22T09:17:02Z text/html fr Catholique.org "A la cathédrale Notre-Dame de Paris, la messe de dimanche prochain, 27 juillet à 18h30, sera dédiée à la prière pour la paix", annonce le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, dans cet appel : "Je demande aux catholiques de Paris de ne pas oublier leurs frères et sœurs d'Orient au cœur de cet été." Appel du card. Vingt-Trois L'été 2014 est plein de drames. La situation en Terre Sainte et ses répercussions dans notre pays et la situation de l'Ukraine et le drame de l'avion abattu occupent à raison nos esprits. Mais la situation des chrétiens en Orient prend un tour encore plus dramatique s'il est possible. Les chrétiens ont dû quitter Mossoul en laissant leurs biens derrière eux sous peine d'être mis à mort. Le Saint-Siège et les différents organismes de l'Église catholique qui s'occupent des chrétiens d'Orient s'efforcent d'obtenir des réactions et de l'aide des autorités internationales. Il y a aussi des chrétiens dans la bande de Gaza, un évêque orthodoxe, une paroisse catholique. La violence ne cesse pas en Syrie. Je demande aux catholiques de Paris de ne pas oublier leurs frères et sœurs d'Orient au cœur de cet été. A la cathédrale Notre-Dame, la messe de dimanche prochain, 27 juillet à 18h30, sera dédiée à la prière pour la paix et à confier au Seigneur les chrétiens qui portent son Nom dans les pays du Proche et du Moyen-Orient. On lira la prière universelle pour la paix proposée par la Conférence des évêques de France. Pour soutenir les réfugiés et les communautés, des dons peuvent être faits à l'Oeuvre d'Orient, 20, rue du Regard, 75006 Paris. +André cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris News de Catholique.org Gaza : le curé de l'unique paroisse catholique craint un "bain de sang"http://news.catholique.org/52776-gaza-le-cure-de-l-unique-paroisse-catholique 2014-07-22T08:17:02Z text/html fr Catholique.org Le curé de la seule paroisse catholique de Gaza, le P. Jorge Hernandez, argentin, remercie le pape François de son message, et confie ses craintes à l'agence de presse italienne Adnkronos  : «  Si l'on ne parvient pas à un accord, ce sera un bain de sang.  » Les premières victimes sont les civils  : «  Nous avons sous les yeux les conséquences de la guerre. L'eau et l'électricité manquent. Il y a des personnes qui commencent à boire de l'eau salée  ». La situation est «  épouvantable  ». Un des grands problèmes est l'absence d'électricité  : «  Nous n'avons que deux heures de lumière par jour et la situation est vraiment dramatique  », explique le Père Hernandez, il y a des répercussions sur les hôpitaux où «  le manque d'électricité  » contraint les médecins à «  arrêter les interventions  ». «  Nous vivons une véritable invasion terrestre, raconte le curé, avec des chars d'assaut, jour et nuit. Si l'on ne parvient pas à un accord, ce sera un bain de sang. On fait la guerre aux dépens des civils  », dit-il, et il lui semble que «  l'on ne voie pas d'issue  ». Le message que le Père Hernandez, les religieuses qui l'aident à paroisse de la Sainte-Famille et les catholiques ont reçu de la part du pape François les a encouragés : «  Un message inattendu, dit le Père Jorge, pour son petit troupeau, et qui nous a donné du courage. J'espère qu'il va se passer quelque chose, pour le bien de tous.  » A propos des appels téléphoniques du pape au président israélien, Shimon Peres, et au président palestinien, Mahmoud Abbas, il ajoute  : «  C'est un message très fort que le pape ait téléphoné personnellement aux deux présidents », après la rencontre de prière au Vatican le 8 juin. Les liens du curé argentin avec sa communauté se sont resserrés au fil des ans  : «  Nous sommes désormais ici depuis six ans et nous connaissons bien cette situation  », explique-t-il. Missionnaire argentin de l'Institut du Verbe incarné, il a reçu ce message transmis au père Mario Cornioli, prêtre à Beit Jala, en Cisjordanie, près de Bethléem. En effet, au cours d'une visite au Vatican, le P. Cornioli a fait part au pape de la "terrible angoisse" des catholiques de Gaza. «  Comment cela va-t-il finir  ? se demande-t-il encore, Dieu seul le sait  »  : «  Sans un accord, ce sera une nouvelle Syrie.  » Le Père Hernandez tient à adresser «  un mot de remerciement à tous ceux qui prient  »  : «  Notre communauté se sent réconfortée par vos prières.  » Avec une traduction de Constance Roques News de Catholique.org Le portrait robot de l'évêque selon le coeur du pape, par le card. Ouellet (1)http://news.catholique.org/52786-le-portrait-robot-de-l-eveque-selon-le-coeur 2014-07-22T05:17:01Z text/html fr Catholique.org Un homme de prière, un missionnaire, un témoin, proche des personnes  : voilà le portrait robot de l'évêque selon le cœur du pape François, explique, dans un entretien accordé à L'Osservatore Romano (Nicola Gori), le préfet de la Congrégation pour les évêques, le cardinal canadien Marc Ouellet. Celui-ci rappelle qu'en recevant les membres de la Congrégation pour les évêques, en février dernier, le pape a souligné ces qualités-là. Il cite cette expression du pape pour qui l'évêque «  doit être un pasteur portant l'odeur des brebis, c'est-à-dire, proche des gens  »  : c'est même «  le premier critère indiqué par le pape pour le choix des candidats à l'épiscopat  ». Puis, «  qu'il n'ait pas une psychologie de «  prince  », mais qu'il soit père et frère, doux, miséricordieux, et avant tout, patient  ». Et cet autre critère  : «  que l'évêque vive en époux d'une Eglise sans être sans cesse à la recherche d'une autre, de façon à se dépenser sans calculs humains pour le peuple qui lui est confié  », selon le concile Vatican qui recommande «  un soin du troupeau assidu et quotidien  » (Lumen Gentium 27). Stabilité et mobilité “Assiduité quotidienne” sont les condition pour exercer au mieux le ministère pastoral” commente le cardinal Ouellet qui souligne l'insistance du pape sur la «  valeur de la résidence demandée aux évêques depuis le Concile de Trente  : donc, stabilité, mais aussi une certaine mobilité  ». En effet, l'évêque doit bouger pour être «  devant le troupeau, pour indiquer la route, au milieu du troupeau, pour le garder uni, derrière le troupeau pour éviter que quelqu'un ne reste en arrière, et parce que le troupeau a en quelque sorte le flair pour trouver le chemin  ». Autre aspect, la «  vigilance  »  : «  L'évêque doit aider les personnes à saisir la présence de Dieu dans les circonstances concrètes de leur histoire et de la vie du monde, sans céder à la mondanité spirituelle, en donnant en premier l'exemple de vigilance sur lui-même.  » Et puis le cardinal Ouellet rappelle les paroles du pape, lors de la première audience aux media en mars 2013 : «  Comme je voudrais une Eglise pauvre et pour les pauvres  !  ». «  Voilà, commente le cardinal Ouellet, une provocation pour tous les chrétiens. Pasteurs et fidèles sont appelés à s'appuyer non sur la richesse des moyens et des ressources qu'ils possèdent, même si elles sont utiles, mais avant tout au pouvoir de la grâce du Seigneur Jésus, le Pauvre par excellence, venu pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres. La mission de l'Eglise est celle du Christ. Souvent, le pape François parle de l'Eglise en sortie. Il est évident qu'il pousse l'Eglise à aller vers toute réalité dans le but d'apporter le Christ à l'homme et l'homme eu Christ, avec un amour de prédilection pour les pauvres marqués non seulement par la pauvreté matérielle, mais aussi morale et spirituelle. Une Eglise qui n'est pas repliée sur elle-même mais transparent au Christ Sauveur du monde. C'est dans ce sens que vont aussi les nominations d'évêques.  » Une grande famille «  Il s'agit, ajoute-t-il, de donner aux diocèses des pasteurs qui mettent en valeur et promeuvent une pastorale qui atteigne le vécu des gens. Ils devront aussi unir et rationaliser les forces, pour ne pas se refermer sur soi ou se lamenter de ce qui ne va pas, mais pour imprimer un nouvel élan apostolique aux communautés ecclésiales. Des pasteurs «  capables de réchauffer le cœur  » des Eglises locales.  » Il rappelle les paroles du pape aux évêques brésiliens, à l'occasion de la JMJ de Rio 2013  : «  Une Eglise capable de ramener à Jérusalem. De raccompagner à la maison, là où nous avons nos sources  : l'Ecriture, la catéchèse, les sacrements, la communauté, l'amitié du Seigneur, Marie et  les apôtres.  » Il s'agit donc de pasteurs capables d'imprimer «  la dynamique missionnaire de la sortie, non pour se perdre dans le monde, ou par tourisme religieux, mais pour ramener les hommes à l'Eglise «  à la grande famille dans laquelle on est accueilli et où l'on apprend à vivre en croyants et en disciples du Seigneur Jésus  », comme l'a dit le pape François lors de l'audience générale du 25 juin dernier.  » (à suivre) News de Catholique.org Pour construire la coexistence en Méditerranéehttp://news.catholique.org/52785-pour-construire-la-coexistence-en 2014-07-22T03:17:04Z text/html fr Catholique.org «  Un engagement renouvelé pour construire une coexistence plus juste et plus fraternelle  » entre les peuples de Méditerranée  : c'est ce souhaite le pape François dans un message signé par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'État, à l'occasion de la première édition, à Trapani, en Sicile, de la manifestation «  Voler pour la paix  » («  Fly For Peace  »), rapporte L'Osservatore Romano. Le pape souhaite que cette initiative «  contribue à favoriser une prise de conscience des valeurs universelles de paix et de solidarité  ». Il a invité à privilégier «  le dialogue comme forme de rencontre, pour fuir la mondialisation de l'indifférence qui fait que l'on s'habitue lentement à la souffrance de l'autre  ». Le pape a confié la manifestation à l'intercession de la Vierge Marie «  pour que les populations de Sicile et de la Méditerranée soient comblées de prospérité et d'espérance  ». Le message du pape a été lu, dimanche 20 juillet, à l'occasion de la messe présidée par l'évêque de Trapani, Mgr Pietro Maria Fragnelli, en présence de l'évêque de Masara del Vallo, Mgr Domenico Mogavero, et du père capucin Antonio Tofanelli, président de «  Fly For Peace  ». Dans l'esprit de saint François d'Assise, cette initiative vise à replacer «  au centre de l'intérêt national et international l'urgence de la paix, de la coopération et du dialogue entre les cultures et les religions dans les diverses réalités de la mer Méditerranée  ». Il s'agit en particulier de mettre en valeur «  la vocation de la Sicile dans le processus d'intégration et de solidarité entre les personnes, selon le témoignage donné par l'île italienne lors des tragiques événements liés au débarquement de milliers d'immigrés sur les côtes de la région  ». «  Fly For Peace  » bénéficie de la collaboration de la patrouille acrobatique des «  Flèches tricolores  » («  Frecce tricolori  ») de l'armée de l'air italienne. News de Catholique.org Unité des chrétiens : le P. Franck Lemaître, op, nommé consulteurhttp://news.catholique.org/52784-unite-des-chretiens-le-p-franck-lemaitre-op 2014-07-22T03:17:02Z text/html fr Catholique.org Le pape François a nommé ce 22 juillet 3 membres du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens  : Mgr Carlos José Náñez, archevêque de Cordoba (Argentine), Mgr Rodolfo Valenzuela Núñez, évêque de Vera Paz, et président de la Conférence épiscopale du Guatemala, et Mgr Gerhard Feige, évêque de Magdebourg (Allemagne). Il a aussi nommé 10 consulteurs pour le même dicastère  : 4 laïcs, 5 prêtres, dont le P. Franck Lemaître, dominicain français, et une religieuse chinoise. Le fr Franck Lemaître, dominicain, est directeur du service pour l'unité des chrétiens de la Conférence des évêques de France, co-président du comité mixte anglican-catholique en France. Autre consulteur : le P. Enzo Bianchi, prieur de la communauté monastique oecuménique de Bose (Italie). Les autres consulteurs sont  : M. Cristiano Bettega (Italie), M. Hector Sherri (Malte), M. Michael Joeng-Hun Shin (Corée), M. Fernando Rodríguez Garrapucho (Espagne), le P. John Crossins, OSFS (Etats-Unis), le P. Jorge A.Scampini, OP (Argentine), le P. Milan Zust, SJ (Slovénie, Rome), Soeur Maria Ha Fong Ko, FMA (Chine, Rome et Hong Kong). News de Catholique.org Coeur avare, danger de tristessehttp://news.catholique.org/52783-coeur-avare-danger-de-tristesse 2014-07-22T02:17:07Z text/html fr Catholique.org "Le grand risque du monde actuel est la tristesse individualiste qui naît du cœur avare.", écrit le pape François dans un tweet posté ce 22 juillet sur son compte Pontifex_fr. En quelque sorte l'opposé d'un coeur généreux et de la joie de la communion. News de Catholique.org ONU : le sort des chrétiens en Irak, un "crime contre l'humanité"http://news.catholique.org/52782-onu-le-sort-des-chretiens-en-irak-un-crime 2014-07-22T02:17:05Z text/html fr Catholique.org Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, dénonce la persécution des chrétiens en Irak comme un "crime contre l'humanité"  : une déclaration dont se fait l'écho à Rome L'Osservatore Romano en italien des 21-22 juillet. L'Osservatore Romano du 23 juillet se fait aussi l'écho du Conseil de sécurité de l'ONU qui a dénoncé, le 21 juillet, la persécution des chrétiens de la part des djihadistes , notamment à Mossoul, dans une déclaration adoptée à l'unanimité.  «  Les attaques systématiques contre les civils en raison de leurs origines ethnique ou de leur appartenance religieuse constituent un crime contre l'humanité dont les auteurs devront rendre compte  », a affirmé le secrétaire général dans une note du 20 juillet. Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a condamné dimanche la persécution systématique de populations minoritaires en Irak par le groupe armé l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et les groupes armés associés, indique l'ONU. Il se dit particulièrement troublé par les informations faisant état de menaces contre les Chrétiens à Mossoul et autres régions de l'Irak contrôlées par l'EIIL, notamment un ultimatum pour soit se convertir, soit payer une taxe, soit quitter le pays ou alors faire face à une exécution imminente. « Selon des informations tout aussi révoltantes, les Turkomans, les Yazidis et les Shabaks sont menacés d'enlèvements, d'assassinats ou de la destruction de leurs biens et les maisons des Chrétiens, des Chiites et des Shabaks résidant à Mossoul ont été marquées », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse. Au cours de ces dernières années, les communautés minoritaires qui ont vécu ensemble pendant des milliers d'années et dans la province de Ninewa (Ninive) ont fait l'objet d'attaques directes et de persécutions par l'EIIL et les groupes armés associés. Des dizaines de milliers de membres de ces groupes de minorités ethniques et religieuses ont été déplacés ou forcés de fuir et de chercher refuge ailleurs, tandis que de nombreux autres ont été exécutés ou enlevés. « Le Secrétaire général réitère que toute attaque systématique contre la population civile ou des groupes de la population civile en raison de leur appartenance ethnique, leurs croyances religieuses ou leur foi pourrait constituer un crime contre l'humanité, dont les auteurs seront tenus responsables. Tous les groupes armés, en particulier l'EIIL et les formations associées, doivent se conformer au droit international humanitaire et protéger les civils vivant dans les zones qu'ils contrôlent », a déclaré le porte-parole. Les Nations Unies continueront à intensifier leurs efforts, en coopération avec le Gouvernement de l'Irak et le Gouvernement régional du Kurdistan, pour répondre aux besoins humanitaires urgents de ceux qui ont été déplacés à cause du conflit en cours et de la menace terroriste à laquelle les groupes minoritaires iraquiens, le pays et la région sont confrontés, conclut la note. News de Catholique.org L'Oeuvre romaine des pèlerinages en Terre Saintehttp://news.catholique.org/52781-l-oeuvre-romaine-des-pelerinages-en-terre 2014-07-22T02:17:02Z text/html fr Catholique.org Mgr Andreatta, directeur général de L'oeuvre romaine des pèlerinages (ORP), est arrivé le 21 juillet en Terre Sainte avec 80 pèlerins originaires de différentes parties de l'Italie, entre autres des villes de Matera et Potenza. "Un accueil très chaleureux leur a été réservé à leur arrivée à Tel Aviv", indique un communique de l'ORP, qui ajoute : "À l'aéroport, de nombreuses autorités locales attendaient impatiemment Mgr Andreatta, parmi lesquelles plusieurs représentants du ministère du tourisme israélien, en particulier le directeur général". Dans l'après-midi, à 17h30, une célébration eucharistique pour implorer la paix a eu lieu à Haïfa, au Mont Carmel, au sanctuaire Stella Maris : "La paix a été invoquée dans un climat de prière intense et de fraternité." Mgr Andreatta a ensuite poursuivi son pèlerinage en direction de Bethléem où il a passé la nuit. De nombreuses rencontres sont prévues ce mardi 22 juillet à Jérusalem, dont une à la nonciature. News de Catholique.org Irak : le nonce apostolique reçu par le pape Françoishttp://news.catholique.org/52780-irak-le-nonce-apostolique-recu-par-le-pape 2014-07-22T01:17:02Z text/html fr Catholique.org Le pape François a reçu ce mardi, 22 juillet, au Vatican, le nonce apostolique en Irak et nonce en Jordanie, Mgr Giorgio Lingua. Dimanche dernier, 20 juillet, le pape François a lancé, à l'angélus, un appel à la paix en Irak : l'offensive des milices jihadistes a commencé le 8 juillet et terrorise les chrétiens et les musulmans. «  Chers frères et soeurs, j'ai appris avec préoccupation les nouvelles qui arrivent des communautés chrétiennes de Mossoul (Irak) et d'autres régions du Moyen Orient, où, dès le début du christianisme, elles ont vécu avec leurs concitoyens, offrant une contribution significative au bien de la société  », a dit le pape après l'angélus, place Saint-Pierre. «  Aujourd'hui, a ajouté le pape, ils sont persécutés, ils sont chassés, ils doivent quitter leurs maisons sans la possibilité de rien emporter.  » «  J'assure ces familles et ces personnes de ma proximité et de ma prière constante  », a déclaré le pape, avant de s'adresser directement à eux  : «  Chers frères et sœur si persécutés, je sais combien vous souffrez, je sais que vous êtes dépouillés de tout je suis avec vous dans la confiance en celui qui a vaincu le mal et avec tous ceux qui nous suivent je vous invite à rappeler dans la prière.  » Il a exhorté la foule à prier avec lui  : «  Prions ensemble en demandant la paix, tous en silence.  » «  Je vous exhorte, en outre, à persévérer dans la prière pour les situations de tension et de conflit qui persistent dans différentes parties du monde, spécialement au Moyen Orient et en Ukraine.  » «  Que le Dieu de la paix suscite en tous un désir authentique de dialogue et de réconciliation. La violence ne se vainc pas par la violence. La violence se vainc par la paix  », a insisté le pape, invoquant un moment de prière en silence. News de Catholique.org Un objecteur de conscience a protégé la vie de Cristiano Ronaldohttp://news.catholique.org/52771-un-objecteur-de-conscience-a-protege-la-vie 2014-07-21T04:17:01Z text/html fr Catholique.org C'était en 1984. Dolores Aveiro, mère du champion du Real Madrid et de la Nationale portugaise, Cristiano Ronaldo, a révélé ses moments de détresse dans son autobiographie « Mère Courage  », sortie vendredi dernier, 18 juillet, au Portugal. «  À l'époque, j'avais trente ans et trois enfants, il me semblait que ce n'était pas le moment d'affronter un nouvel accouchement et d'agrandir la famille et je me suis adressée à un médecin, mais il a refusé de faire l'intervention  », explique-t-elle. Elle souligne les raisons de sa demande  : la vie était loin d'être rose à la maison, faire manger les enfants Hugo, Elma et Catia Liliana était un défi de plus en plus difficile avec un mari, José Dinis, au chômage. Il est décédé en 2005, rongé par l'alcool. La famille devait faire des économies sur tout, y compris l'électricité. Les réticences du médecin et ses tentatives pour la détourner de son dessein d'avorter ne vinrent pas tout de suite à bout des raisons de la maman en détresse, qui confesse avoir eu recours à un «  remède de bonne femme  » suggéré par une amie. Mais le «  remède de bonne femme  » s'est révélé inefficace. La jeune femme décida finalement mener sa grossesse à terme  : «  Si c'est la volonté de Dieu que cet enfant naisse, qu'il en soit ainsi.  » Cristiano Ronaldo est né le 5 février 1985, dans une ville des Iles sauvages, un petit archipel de l'océan atlantique, plus proche des côtes africaines que des côtes portugaises. Il allait devenir célèbre dans le monde entier grâce à son exceptionnel talent de footballeur. Sa maman a rendu ces confidences publiques avec le consentement de son fils, Cristiano. Il est conscient que c'est justement grâce à lui que les raisons qui la poussaient autrefois à vouloir renoncer sa grossesse ont trouvé une solution  : «  Tu vois, maman, tu voulais avorter et maintenant, c'est moi qui tiens les cordons de la bourse à la maison.  » Un hommage aussi à l'objection de conscience du médecin. Avec Anita Bourdin et une traduction de Constance Roques  News de Catholique.org Le "secret" de saint François, par le P. Cantalamessa, ofmcap.http://news.catholique.org/52770-le-secret-de-saint-francois-par-le-p 2014-07-21T03:17:02Z text/html fr Catholique.org Qui était vraiment saint François d'Assise ? Dans quelle mesure le patron de l'Italie a-t-il changé l'histoire de l'Église  ? Était-il vraiment un révolutionnaire ou plutôt un partisan de la radicalité évangélique  ? Pourquoi est-il encore si actuel  ? Pourquoi Jorge Maria Bergoglio a-t-il pris son nom au moment de son élection comme pape  ? Le Père Raniero Cantalamessa répond à ces questions, et à bien d'autres encore, dans son dernier livre «  Amoureux de Dieu. Le secret de saint François  », sorti chez Zenit-Books en juin. Dans un entretien avec Zenit, le prédicateur de la Maison pontificale a livré en exclusivité les points clés de son essai qui s'annonce être l'une des œuvres les plus approfondies sur un des saints les plus aimés au monde. Zenit - Père Raniero, en quoi consiste le «  secret  » de saint François  ? P. Raniero Cantalamessa – Le secret de François d'Assise n'est pas une idée, mais une personne qui porte un nom précis  : «  Jésus-Christ, et Jésus crucifié  ». En d'autres termes, son secret est son amour fou pour le Christ. Ajouter d'autres explications risquerait de diluer la force de ce noyau incandescent de sa personnalité. François n'était ni un intellectuel, ni un guérisseur  : d'où viennent donc son charisme et sa popularité  ? Oui, c'est surprenant. Son jeune disciple, Antonio di Padova, dépasse son fondateur par ses miracles et ses guérisons et même par sa popularité. La popularité de François est due à des motifs plus complexes. C'est sa personne tout entière et son action qui font de lui une des réalisations humaines les plus accomplies et les plus fascinantes, d'après ce que disent les psychologues. A son compagnon Frère Masseo qui lui demandait  : «  Pourquoi tout le monde court-il après toi  ?  », François a répondu un jour  : «  Parce que Dieu n'a pas trouvé sur terre de pécheur plus vil que moi  ». Il était sincère mais il ne disait pas la vérité  ! En réalité, le monde entier, plus de huit siècles après, court encore derrière François parce qu'il voit réalisées en lui ces valeurs auxquelles croyants et non croyants aspirent tous secrètement  : la joie, la paix et la fraternité. Qu'est-ce qui l'a poussé à vivre l'Évangile de façon aussi radicale  ? Revenons au thème du «  secret  » de François. Ce qui l'a poussé à une suite aussi radicale de l'Évangile était son amour radical pour l'auteur de l'Évangile. La radicalité est la marque des saints. Ils vont jusqu'au bout, ils ne conçoivent même pas que l'on puisse s'arrêter à un objectif intermédiaire. Chez François, la radicalité a aussi un motif historique  : la constatation de ce qu'il était facile de diluer l'Évangile avec ce qu'il nommait les «  gloses  », c'est-à-dire les interprétations légalistes. D'où son cri parfois, violent  : «  Sans glose  ! Sans glose  !  », c'est-à-dire sans aucun «  distinguo  ». D'où lui venait sa capacité à aimer la souffrance et à embrasser les pécheurs  ?   François le dit clairement dans son testament  : «  Le Seigneur lui-même m'a conduit parmi eux  ». C'était son amour de Jésus qui le poussait à aller vers les membres les plus blessés de son corps. Il y a des personnes qui, à partir de leur amour des pauvres, sont arrivés à l'amour du Christ (Simone Weil, par exemple)  ; il y en a d'autres qui sont partis de l'amour de Jésus pour arriver à l'amour des pauvres. François appartient à ces derniers. Récemment, certains ont étiqueté François comme le «  premier écologiste de l'histoire  »  : mais cela n'est-il pas une définition anachronique  ? En effet, François a fait et prêché ce que l'on appelle aujourd'hui l'écologie, mais la raison de sa sensibilité écologique était différente de celle d'aujourd'hui. François voyait dans la création l'œuvre et le reflet de Dieu. Il avait à l'égard de la création une attitude doxologique, et non sociologique, c'est-à-dire de contemplation et de glorification, non utilitariste. Pour lui, comme pour la Bible, les cieux et la terre étaient pleins de la gloire de Dieu et il éprouvait le besoin de chanter cette louange. Récupérer quelque chose de ce comportement religieux serait extrêmement bénéfique à l'écologie moderne qui, sinon, en vient à perdre une des motivations les plus fortes vis-à-vis de la nature. Personne n'a joui des créatures (frère soleil, sœur lune, mère terre, sœur eau) plus que lui qui ne désirait en posséder aucune. Quels furent les rapports entre François et l'islam, en particulier dans le contexte des Croisades  ? Son message est-il encore actuel  ? Un épisode bien connu est raconté dans les Sources franciscaines et attesté par d'autres sources contemporaines (Giacomo di Vitry)  : c'est celui de sa rencontre pacifique avec le sultan d'Égypte au cours de la croisade à laquelle il participait. De ce point de vue aussi, François reste unique dans l'histoire. Homme de paix, il n'a jamais polémiqué avec personne, ni avec les hérétiques, ni avec les Sarrasins. Il a voulu seulement montrer le vrai visage de l'Évangile et du Christ. Le fait que saint Jean-Paul II ait choisi Assise comme lieu de rencontre entre les différentes religions est une reconnaissance de ce rôle pionnier du «  Poverello  ». Pour quelle raison le pape Bergoglio a-t-il choisi le nom du saint d'Assise  ? Nous savons l'explication qu'il a lui-même donnée. Au moment de son élection, un de ses amis cardinal, le Brésilien Claudio Hummes, lui avait chuchoté à l'oreille  : «  N'oublie pas les pauvres  !  » et lui, raconte-t-il, a aussitôt pensé à François d'Assise. Mais je suis convaincu que ce nom lui a été donné par Quelqu'un d'encore plus haut que le cardinal. En tout cas, il est certain que ce nom ne pouvait pas tomber sur des épaules plus dignes de le porter que les siennes. Les faits sont en train de le démontrer. Quelles affinités y a-t-il entre la pauvreté prêchée par le pape François et celle du patron de l'Italie  ? Les formes de pauvreté, dans les deux cas, sont différentes (c'est inévitable, étant donné qu'il s'agit de contextes et d'époques très différentes). En revanche, l'esprit de pauvreté qui s'exprime dans la simplicité et la sobriété de la vie personnelle, et dans l'amour des pauvres, est le même. Je crois que François d'Assise est très heureux d'être si bien représenté sur la terre, et justement par celui à qui, dans sa vie, il s'adressait avec un infini respect et une très grande dévotion, et qu'il appelait «  le seigneur pape  ». Traduction Constance Roques News de Catholique.org France : les évêques d'Ile-de-France dénoncent des actes répétés d'antisémitismehttp://news.catholique.org/52769-france-les-eveques-d-ile-de-france-denoncent 2014-07-21T02:17:02Z text/html fr Catholique.org "De tels actes ne peuvent en aucun cas être justifiés par la situation internationale", déclarent les sept évêques d'Ile-de-France (région parisienne) et l'évêque français aux armées, Mgr Luc Ravel, autour de l'archevêque de Paris, le cardinal André Vingt-Trois, devant des actes répétés d'antisémitisme : "Des synagogues ont été attaquées, des magasins appartenant à des personnes juives ont été saccagés, des slogans antisémites ont été proférés, chez nous, dans la région parisienne." "Notre pays se doit d'être un exemple et de montrer qu'une coexistence entre les hommes est réalisable, quelles que soient leur culture, leur religion, leur origine", écrivent les évêques, invitant à "dépasser les peurs et les enfermements idéologiques" et appelant les croyants à prier pour la paix. A.B. Déclaration des évêques d'Ile-de-France Des synagogues ont été attaquées, des magasins appartenant à des personnes juives ont été saccagés, des slogans antisémites ont été proférés, chez nous, dans la région parisienne. Nous, évêques d'Ile-de-France, sommes choqués, comme l'immense majorité des Français. De tels actes ne peuvent en aucun cas être justifiés par la situation internationale. Nous demandons au gouvernement de tout faire pour maintenir l'ordre républicain. Nous appelons les catholiques, mais aussi tous nos concitoyens, au respect mutuel, au dialogue, à la rencontre. Face aux violences répandues dans le monde, au mépris de la sécurité à laquelle chacun a droit, et aux injustices dont tant de personnes sont victimes, notre pays se doit d'être un exemple et de montrer qu'une coexistence entre les hommes est réalisable, quelles que soient leur culture, leur religion, leur origine. Nous croyons qu'il est toujours possible de dépasser les peurs et les enfermements idéologiques. Nous invitons les croyants à prier pour la paix. Lundi 21 juillet 2014 Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris Monseigneur Eric Aumonier, évêque de Versailles Monseigneur Michel Aupetit, évêque de Nanterre Monseigneur Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis Monseigneur Michel Dubost, évêque d'Evry Monseigneur Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise Monseigneur Jean-Yves Nahmias, évêque de Meaux Monseigneur Luc Ravel, évêque aux Armées françaises Monseigneur Michel Santier, évêque de Créteil News de Catholique.org Irak : prise d'un monastère syro-catholique par des djihadisteshttp://news.catholique.org/52768-irak-prise-d-un-monastere-syro-catholique 2014-07-21T01:17:02Z text/html fr Catholique.org En Irak, les miliciens djihadistes du prétendu « Etat islamique » ont pris le monastère de Mar Behnam, près de de la ville de Qaraqosh, qui abritait une petite communauté de moines syro catholiques, rapporte l'agence vaticane Fides. Un prêtre syro-catholique interpelle la communauté internationale et l'islam sunnite. L'archevêque syro-catholique de Mossoul, Mgr Yohanna Petros Moshe, annonce que les miliciens « ont forcé les trois moines et un certain nombre de familles résidant à l'intérieur du monastère à le quitter et à leur laisser les clefs ». Le monastère dédié au prince assyrien martyr Behnam et à sa sœur, Sarah, remonte au IVe siècle et c'est l'un des lieux de culte les plus anciens et les plus vénérés du christianisme syrien, précide Fides Fides craint "la répétition d'actes de vandalisme et de profanations déjà constatés en d'autres lieux de culte chrétiens tombés aux mains des djihadistes".  Dans la ville de Qaraqosh, la prise du monastère a accru l'état d'alerte de la population, en majorité chrétienne. Pour le P. Nizar Semaan, prêtre syro-catholique, collaborateur de l'archevêque syro-catholique de Mossoul, déplore la "passivité inquiétante" de la communauté internationale "face à ce qui se passe dans cette zone" : "Il faut sortir des déclarations vagues et mettre en œuvre des mesures concrètes sur les plans humanitaire et politique. Par exemple, il est temps d'insérer ces groupes dans la liste des organisations terroristes condamnées par les organismes internationaux et surtout il faut rendre publics les noms des pays et des forces qui les financent. Les services de renseignement et les gouvernements de différents pays savent certainement d'où arrivent les armes et l'argent qui permettent de maintenir ces groupes. Il suffirait d'interrompre les flux pendant un mois et ces groupes n'auraient plus aucune force." Il souhaiterait l'implication des responsables et des fidèles de l'islam sunnite pour "isoler les groupes djihadistes" : il est convaincu qu'une "condamnation de ces groupes de la part de responsables musulmans diffusée par l'intermédiaire des mosquées aurait certainement un effet notable". News de Catholique.org Italie : programme de la visite du pape à Caserte samedi, 26 juillethttp://news.catholique.org/52767-italie-programme-de-la-visite-du-pape-a 2014-07-21T00:17:02Z text/html fr Catholique.org Une rencontre avec les prêtres puis une messe en plein air  : ce sont les deux grands rendez-vous du pape François qui va célébrer la Sainte-Anne avec le diocèse de Caserte, au sud de Naples, samedi après-midi, 26 juillet, en la fête liturgique de sainte Anne et saint Joachim, parents de la Vierge Marie. La grand-mère de Jésus est en effet la sainte patronne du diocèse. Le Vaticna avait confirmé cette visite le 17 juillet. Le pape sera accueilli par l'évêque, Mgr Giovanni D'Alise. Voici le programme officiel publié par la salle de presse du Saint-Siège ce lundi 21 juillet  : 15h Départ en hélicoptère depuis l'héliport du Vatican 15h45 Arrivée à l'héliport de l'Ecole des sous-officiers de l'Aéronautique militaire italienne près de la «  Reggia  » - palais royal - de Caserte 16h Rencontre avec les prêtres du diocèse, au cercle des officiers de l'Aéronautique militaire italienne de la Reggia de Caserte 18h Messe, sur la place de la Reggia de Caserte, homélie du pape François 19h30 Départ en hélicoptère pour le Vatican 20h15 Arrivée au Vatican La «  Reggia  » de Caserte est le plus grand palais royal du monde, avec plus de 2 000 000 m3, le palais atteint les 61 000 m2. Et l'ensemble monumental, a été proclamé «  patrimoine de l'humanité  » par l'UNESCO. C'est l'ancienne résidence de la famille royale des Bourbon de Naples, composée d'un somptueux palais avec son parc et sejardins et une partie naturelle boisée, des pavillons de chasse et un complexe industriel pour la production de la soie, le tout intégré dans le paysage. L'ensemble est réputé constituer une «  évocation éloquente  » du siècle des Lumières. Le pape reviendra à Caserte pour rencontrer son ami pasteur évangélique lundi, 28 juillet, pour une visite privée. L'amitié du cardinal Jorge Mario Bergoglio et du pasteur évangélique italien Giovanni Traettino a commencé en 2006 : le pasteur lui a rendu visite au Vatican le 18 juin dernier, et le pape lui rendra sa visite, probablement le 26 juillet à Caserte, au sud de Naples. Le pape invite les catholiques à "prier pour que le Seigneur nous donne l'unité" : prier entre catholiques et avec d'autres chrétiens. Giovanni Traettino, 60 ans, pasteur depuis 1968, est responsable de l'Eglise évangélique de la Réconciliation de Caserte. Le pape François a reçu le pasteur Giovanni Traettino, mercredi 18 juin, à Sainte-Marthe, au Vatican.  Il a ensuite évoqué leur rencontre dans sa catéchèse du mercredi sur l'unité  de l'Eglise. Lors de la visite au Vatican, le pasteur et le pape ont échangé des publications et ils ont prié ensemble, avant de dialoguer sur la nécessité de l'unité des chrétiens. Dans sa catéchèse, le pape a raconté cette rencontre.  News de Catholique.org